lundi 8 septembre 2008 – Marina de Köln 3h04

Journal d’un pirate. Bon j’ai enfin enregistré des baleines dans la Marina de Köln, enfin la vraie aventure... je me sens fin chaud pour attaquer le rhein romantisch à la chasse de la Loreleï, cette partie est tout l’enjeu de ma quête. Je pense encore réaliser de bonnes prises car j’ai longtemps prié pour cela. Plus je parcours le rhin plus je deviens un grand fan des caravanes de péniches et des cohortes de hors-bord, un son bien indus, qui me fait dire que je plains les poissons du rhin. Ils n’ont pas d’oreilles ? Et pourquoi pas ? ... Bref, la première semaine passée et mon tableau de chasse s’agrandit, je dispose mes armées et prend position dans des lieux anodins mais d’un grand intérêt stratégique (je mettrai le tableau de chasse ainsi que les photos dès que j’ai une connexion digne de ce nom). Aujourd’hui avec Maman et notre passager clandestin nous sommes allés au musée ludwig, et là je dis gloire à notre équipe car nous avons frappé un grand coup. Oui, dans mes actes guerriers, j’ai pris position sur une installation de Tobias Rehberger... Malgrès 5 personnes de sécu, un soldat de mon armée a été introduit dans cette merveilleuse installation, Oh Jubilation quand tu nous tiens. Je souhaite que la position soit tenue et pour longtemps, sinon « Gloria Victis ». Pas de cliché, car la sécu à râlée très fort quand Maman a voulu prendre une photo...dommage...toute l’installation jouait sur la projection d’ombres d’objets sur le mur et le tout mêlé à des dessins...et dans ce paysage onirique se projetait l’ombre de mon soldat fier et beau prêt, à en découdre avec Tobias. Erik, mon armé a attaqué le placard hier soir, la prise ? Un casque. Position maintenue environ 1h37 min car je n’avais pas ma colle pour fixer mes soldats. Pas grave, la force d’une armée c’est son rayon d’action et sa facilité à se mouvoir rapidement en terre hostile. Sinon, j’ai proposé à Phillipe (le capitaine du bateau) de tuner son gavroche... c’est pas très positif pour l’instant... je lui ferais bien quelques flammes le long de la coque, des pots d’échappement plus gros et chromé, une queue de renard à l’antenne, surbaissé un peu le bateau et surtout se payer un vrai klaxon qui te sort des vrais gamme d’homme, la cuccaracha... il n’est pas motive sauf si ça reste pas, du coup moi aussi ça ne me motive pas.

Bon j’en ai suffisamment dit et même trop, je vais aller me pieuter entre Maman et notre clandestin.

Un ordinateur qui s’éteint , un être qui s’éveil – Carl.Y

paysage_n_498 et paysage 500

GIF - 87 ko
GIF - 86.9 ko