Vendredi 12 septembre 2008 – 20h41

Au niveau du son, ce vendredi ne fut pas prolifique, par contre j’ai une grande nouvelle, j’ai rencontré la Loreleï... Oui un miracle c’est produit aujourd’hui. Je partais avec mon collègue de Tapol pour une chasse à l’aéroport de Frankfurt, et une faim nous tenaillait donc nous nous arrêtâmes au fast-food. Dur de vous raconter ça tellement, mes amis, j’ai du mal à retranscrire mes émotions. Reprenons, donc Aymeric parti pour les toilettes après un repas copieux, assis, je dégustai mes dernières victuailles. Mes oreilles furent attirées par une voix, une belle voix, un chant indien ? Je ne savais pas. Mon camarade revint les yeux brillants « la dame pipi chante des prières turcs en caressant des fleurs en plastiques !!! », Elle était donc là... Fallait l’enregistrer, redescendu avec tout le matériel nécessaire pour faire une bonne prise, j’entendis la voix d’Aymeric et des cris « Nein, nein !!! » puis plus rien. Le chant se taris, éteins. Mon burger en bouche, au bord des larmes, je sus que j’y étais, on avait découvert la légende, un black se signa à côté de moi avant d’entamer son repas. Alléluia !!! je me signa à mon tour, et me sentis appelé par la Loreleï, j’ai lutter âprement pour ne pas descendre à mon tour la rejoindre. Aymeric remonta l’air abattu, la Loreleï avait disparu dans le tréfond des waterclosed, merde, si proche du but. On l’avait pourtant, la loreleï, nous étions si proche à un micro couple près, elle nous échappait. Les légendes se bâtissent par des on dit. Nous voilà dans le on dit, on la vue, on rien pu faire, aucune preuve. C’est un peu comme pour Tobias Rehberger, belle action mais pas de trace. Que dire, est-il plus important d’avoir rencontré la Loreleï et de savoir qu’elle existe, que de garder une trace pour en avoir la preuve. On s’enfout, nous avons repris notre chemin vers l’aéroport en insultant copieusement tout le monde, dégouté et bouleversé par ce chant. Bon j’arrive plus à me concentré ça envois du tube lourd dans la salle, il est temps de passer à autre chose.